Nouveau calcul du PIB dans l'UE - exercice

Publié le par S Arnaudin

Nouveau PIB dans l'UE : un mode de calcul contesté. Texte + Questions

Publié dans Terminale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Fossard 01/11/2014 22:09

1/ Des changements liés aux nouveaux modes de calcul du PIB des pays de l'Union Européenne prennent notamment en compte les revenus de la drogue et de la prostitution . L'économie soutérraine est donc mise en avant .
2/ Cette prise en compte de nouvelles richesses a pour but de comparer les économies des pays membres de l'Union Européenne . En effet elle permet de récupérer près d'un milliard d'Euros pour la stagnation économique de l'hexagone .
3/ En adhérant à l'Union Européenne , chaque états s'engage à verser une contribution en fonction de sa richesse . Cette contribution est calculé à partir du RNB , qui lui évoluera de manière croissante ou décroissante grace au nouveau type de calcul . Les états qui produisaient le plus auparavant peuvent se retrouver en fin de liste et donc modifié la dette publique

Arnaudin 01/11/2014 22:21

Quelques remarques :
2. Pourquoi en intégrant ces revenus d'activités illicites les comptables pourront-ils mieux comparer les économies des pays membres de l'UE ?
ensuite que signifie récupérer 1 milliard d'€ pour la stagnation économique ?
Dans l'ensemble des réponses à peu près correctes.

Issorat 30/10/2014 21:53

1. On comptabilise désormais dans le PIB l'économie souterraine.
2.La Commission a choisi d'intégrer les activités illicites afin d'avoir une hausse du PIB, connaître le PIB réel ou presque des pays et de ce fait leur vrai contribution au budget de l'Union Européenne.
3.Ce nouveau mode de calcul a des conséquences,des changements sur le montant de la contribution des états membres au budget de l'UE car en comptabilisant les activités illicites les chiffres des contributions des pays changeront et sachant qu'ils ne produisent pas au même rythme, qu'il y a dans certains pays moins d'économie souterraine,les pays qui auparavant contribuaient le plus peuvent se retrouver en fin de liste et vice versa.
Ce nouveau mode de calcul produit un changement sur le poids de la dette publique des états membres de l'UE car si le PIB augmente le poids de la dette diminue

Arnaudin 31/10/2014 00:20

Des corrections
1. Dans ce nouveau calcul, on ne comptabilise pas toutes les activités de l'économie souterraine.
2. Car il s'agit d'activités créatrices de richesses.
3. Quelles activités illicites ? Il faut être précise.
Ensuite il faut expliquer que la contribution des États membres au Budget de l'UE dépend de la valeur de leur PIB. Donc si on intègre des activités telles le commerce de la drogue et de la prostitution, le montant du PIB de certains états va varier à la hausse ex la Grande Bretagne ou/et à la baisse ex la France, ce qui entraine une modification du montant de la contribution de ces états.
Précisez le mode de calcul du poids de la dette = montant de la dette / PIB en %.

Miatti Sarafina 28/10/2014 16:25

1)Dans les statistiques du calcul du PIB on a intégré le trafic de drogue et la prostitution

2)Ces activités illicites sont intégrées dans le calcul du PIB car elles sont créatrices de richesse et selon Eurostat et SEC ils estiment qu'il s'agit de transactions commerciales menés d'un commun accord

3) Oui car certain état membres vont voire leurs PIB depuis 1995 augmenter et donc a partir de cela leur part dans la contribution du budget de l'UE va changer . Ils vont devoir payer plus et d'autre dont le PIB lui a baissé ou ralenti depuis 1995 vont voir la somme de leurs contributions diminuées .

En fonction d'état si après calcul du PIB depuis 1995 on voit qu'il na cessait de croître on va augmenter sa part à la contribution du budget de l'UE mais aussi lui demander rembourser tout cet argent perdu pour le budget de l'UE de 1995 à aujourd'hui . Pour rembourser une telle somme des états vont devoir s'endetter et donc le poids de leur dette publique dans le PIB des États membres va augmenter .

Arnaudin 31/10/2014 00:27

Des précisions car vos réponses sont satisfaisantes
2. la France a fait savoir en juin 2014, qu'elle ne prendrait pas en compte dans le calcul du PIB ces activités illicites. L’INSEE ne se plie donc pas aux demandes du Système Européen des Comptes (SEC). Une approche qui pourtant n'est pas nouvelle car depuis la fin des années 80 les comptables estiment la valeur de ces activités.