Notions : Compétitivité prix et hors prix

Publié le par S Arnaudin

COMPETITIBITE PRIX ET HORS PRIX (STRUCTURELLE)

La compétitivité d’une entreprise est sa capacité à maintenir ou à accroître ses parts de marché, c’est son aptitude à faire face à la concurrence. Mais la compétitivité s’entend aussi au niveau d’une branche ou d’un pays.
L’Union européenne définit la compétitivité comme la capacité d’un pays à améliorer durablement le niveau de vie de ses habitants, et à leur procurer un haut niveau d’emploi et de cohésion sociale, dans un environnement de qualité. Elle peut s’apprécier par l’aptitude des territoires à maintenir et à attirer les activités, et par celle des entreprises à faire face à leurs concurrentes
.

La compétitivité prix et la compétitivité structurelle

La compétitivité-prix est la capacité à produire des biens et des services à des prix inférieurs à ceux des concurrents pour une qualité équivalente. Elle repose sur la capacité à produire une offre à des coûts inférieurs à ceux supportés par les entreprises du même secteur. Elle peut aussi s'appuyer sur une marge unitaire plus faible si les coûts de production sont identiques.

La compétitivité prix dépend :

  • des niveaux relatifs des coûts de production,
  • des marges des producteurs,
  • des niveaux du taux de change pour les entreprises qui exportent…

La compétitivité hors prix ou structurelle est la capacité à imposer ses produits ou services indépendamment de leur prix (qualité, innovation, services après-vente, image de la marque, délais de livraisons, capacité de s'adapter à une demande diversifiée, etc.). Ce type de compétitivité demande du temps pour se construire car elle repose sur la perception de l'offre par les clients, perception qui elle-même se bâtit sur le long terme en fonction de la satisfaction procurée dans le passé. Elle exige aussi beaucoup d'investissements pour développer et maintenir la spécificité de l'offre.

La compétitivité hors-prix dépend :

  • de la qualité,
  • des innovations,
  • de la réputation...

Le taux de change, et son évolution, joue un rôle important pour la compétitivité des biens et services d'une économie.

Si une monnaie s'apprécie sur les marchés des changes, toutes choses égales par ailleurs cela provoque une hausse des prix des produits exportés (un produit de 100 € vaudra toujours 100 € pour un Européen mais plus de dollars pour un Américain) se renchérissent alors que les prix des produits importés baissent. La compétitivité prix de l'économie du pays se détériore. Cela peut être positif pour sa balance commerciale si ses entreprises conduisent principalement des stratégies de compétitivité hors-prix, comme en Allemagne, car la valeur des exportations progresse sans que leur volume baisse. Mais cela peut se traduire par une dégradation du solde commercial, des pertes de parts de marché et des destructions d'emplois si les entreprises fondent essentiellement leurs compétitivité sur les prix, comme c'est le cas des pays du sud de l'Europe et de la France.

Les indicateurs de la compétitivité

La compétitivité prix d'une entreprise est souvent associée à la notion de productivité.
Par ailleurs, qu'elle soit fondée sur les prix ou qu'elle soit structurelle, la compétitivité d'une entreprise se reflète à travers l'évolution de ses parts de marché.

Source : économie.gouv.fr, le portail de l'économie, décembre 2015

Publié dans Notions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article