Exercice : EC Partie 2 Etude de document les fluctuations économiques

Publié le par S Arnaudin

Publié dans Pour s'entraîner

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lydia HAmidou 08/03/2019 18:46

L’institut National De La Statistique Et Des Etudes Economiques présente quotidiennement la situation économique, politique et sociale de la france. Le monde publie ainsi un article le 27 avril 2018, afin d’analyser la relation entre consommation des ménages et croissance économique française et ce avec deux graphique de l’INSEE.Le premier graphique représente la croissance du PIB français(en%) ,le second graphique presente les dépenses de consommation des ménages français (en%) et cela entre 2016 (T1-T4) et le 1er trimestre 2018 . Nous montrerons ainsi que la Consommation Final des ménages est un facteur important de la croissance économique française.


Tout d’abord nous pouvons constater que le PIB et les dépenses de consommation des ménages évoluent moins rapidement de manière générale. En effet au 1er trimestre 2016 la production sur le territoire français avait augmenté de 0,6% par rapport au 4ème trimestre 2015 tandis qu’au 1er trimestre 2018 il n’a augmenté que de 0,3%. L’évolution de la production a ainsi été diviser par deux.

Ensuite entre le 1er trimestre 2016 et 2018 les dépenses de consommation des ménages ont été diviser par 7. Au depart les ménages dépensais 1,4% de plus qu’au 4ème trimestre 2015, ils se sont retrouvés à consommer 0,2% de plus qu’au 4ème trimestre 2017.


Par ailleurs nous pouvons periodiser ces évolutions .

Tout d’abord lorsque les dépenses de consommation des ménages diminuent nous remarquons que la croissance du PIB également.

En 1 trimestre (du T1 -T2 2016)les dépenses de consommation des ménages ont était divisé par 4 ainsi nous remarquons que les unités de productions ont produit 0,1% de moins par rapport au T1 de 2016.Ensuite les dépenses de consommation des ménages ont été multipliées par 2,3 entre le T2 et T4 de 2016, tandis que la croissance du PIB a été multiplier par (-)5.

Par ailleurs entre le 1er trimestre et le 3eme trimestre 2017, le PIB a été divisé par 0,7 tandis que les dépenses de consommation ont été multiplier par 2,5.Enfin la production des unités résidentes ont était multiplié par 0,6 , et les dépenses de consommation des ménages ont été multiplier par 0,4 du T3 2017 au 1er trimestre 2018.


Nous pouvons ainsi conclure que de manière générale, les dépenses de consommation des ménages sont un facteur de croissance du PIB. Car lorsque celles-ci diminuent la croissance du PIB diminue également.

S Arnaudin 12/03/2019 21:06

-"Tout d’abord lorsque les dépenses de consommation des ménages diminuent nous remarquons que la croissance du PIB également". Attention il n'y a diminution que lorsque les valeurs sont négatives T2 2016 pour le PIet T3 2016 pour la consommation pour le reste de la période il s'agit d'une croissance ralentie.
Il faut aussi éviter les fautes d'orthographe ...