Exercice d' Entraînement à l'étude de document

Publié le par S Arnaudin

Publié dans Pour s'entraîner

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Gbetholancy Grace 15/01/2019 21:39

L’institut national de la statistique et des études économique fournit le 12 décembre 2018 un tableau à double entrée portant sur le pouvoir d’achat du Smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance) et du salaire horaire de base ouvrier et employé en 2017. Les données présentent sur le tableau varient entre 2006 et 2017. Elles sont d’une part en euro et d’autre part en pourcentage. Ce tableau contient trois colonnes : le Smic horaire brut en moyenne annuelle (en euro) ; l’évolution en moyenne annuelle du pouvoir d’achat (en pourcentage) et la variation annuelle de l’indice des prix à la consommation (en pourcentage).
Le Smic horaire brut est le salaire minimum légal perçu par un salarié de plus de 18ans pour 1h de travail. Le salaire horaire de base des ouvriers concerne particulièrement les ouvriers qui travaillent à la tache car leur temps de travail n’est pas comparable à ceux qui travaillent à temps pleins ou partiels.
Il s’agira donc de comparez l’évolution du salaire perçue par un salarié pour 1h de travail et celui perçue par un ouvrier (avec un temps de travail différent) entre 2006 et 2017.
******
Tout d’abord, on observe de façon générale soit une décroissance ou une diminution du pouvoir d’achat du Smic horaire brut et du pouvoir d’achat du salaire horaire de base des ouvriers entre 2006 et 2017. Concernant le Smic horaire brut, on peut noter une diminution de 2.7% : soit 2.6% en 2006 et -0.1% en 2017. Puis, dans le cas du salaire horaire de base des ouvriers, on observe une diminution de la croissance de 1.2%. Soit 1.4% en 2006 pour en 2017 être à 0.2%.
Donc, la diminution du Smic horaire brut est plus significative que la diminution de la croissance du salaire horaire de base des ouvriers.

Ensuite, on observe durant les périodes de 2013 et 2014 une stagnation à 0.9% du salaire horaire de base des ouvriers. Tandis que pendant les mêmes périodes on observe que la croissance du Smic horaire brut est 1.5 fois moins importante : 0.4% en 2013 et 0.6% en 2014. L’année 2011, fut une période de baisse du pouvoir d’achat du Smic horaire brut et du pouvoir d’achat du salaire horaire de base d’ouvriers. Respectivement -0.3% et -0.1%. L’augmentation la plus forte du Smic horaire brut fut en 2006, avec 2.6% de croissance alors que pour le salaire horaire de base des ouvriers elle fut de 2.3% trois ans après, soit 2009.
Enfin on observe 2015 que le salaire horaire de base des ouvriers a augmenté 1.5 fois plus que celui du Smic horaire brut : respectivement 1.2% et 0.8%.
******
Pour conclure, le pouvoir d’achat du salaire horaire de base des ouvriers croît mieux que le pouvoir d’achat du Smic horaire brut. Le salaire horaire de base des ouvriers augmente mais de façon irrégulière. Le Smic horaire brut connait quant à lui des périodes de diminution (généralement moins 1%) et croît également de façon irrégulière.

S Arnaudin 17/01/2019 08:37

Eléments de correction
Introduction satisfaisante
Développement
- "on observe de façon générale soit une décroissance ou une diminution du pouvoir d’achat du Smic horaire brut et du pouvoir d’achat du salaire horaire de base des ouvriers entre 2006 et 2017" cette analyse est à reprendre le pouvoir d'achat augmente moins rapidement/fortement sur la période 2006-2016 = tendance au ralentissement de la hausse du pouvoir d’achat. Il augmente de 2.6 % en 2006 mais il diminue de 0.1 % pour ce qui concerne le Smic brut horaire.
- "une diminution de 2.7% : soit 2.6% en 2006 et -0.1%" A revoir ici : on ne soustrait pas des % de variations.
- "durant les périodes de 2013 et 2014" pourquoi choisir cette période de référence ?
Conclusion
- "croît mieux" : inc

Lydia 11/01/2019 22:39

Les salariés d’une entreprise ne doivent pas être rémunérer en dessous du SMIC qui est le salaire minimum interprofessionnel de croissance . L’institut National de La Statistique et des Études Économiques a effectué une enquête en france sur l’évolution (en %) du pouvoir d’achat en moyenne chaque année entre 2006 et 2017 de certains salaire horaire dont le SMIC brut (en € également), Net et le salaire des ouvriers de bases. Enfin la dernière enquête a porté sur la variation annuelle des prix à la consommation (en %). Cette enquête a donc donné lieu a un tableau. Nous comparerons ainsi l’évolution du SMIC horaire BRUT et du salaire horaire de base des ouvriers.

Tout d’abord nous pouvons constater qu’entre 2006 et 2017 en moyenne par an le SMIC horaire a été multiplié par 1,2. En 2006 une heure travailler sans le retrait des impôts et des cotisations sociale valait 8,15€ tandis qu’en 2017 elle valait 9,76€. Nous pouvons également constater que le Pouvoir d’achat du SMIC horaire brut avait augmenté en moyenne de 2,6% en 2006 par rapport à 2005. Par ailleurs celui des ouvriers de base n’avait augmenté que de 1,6% en moyenne.Pour une heure travailler,avec le SMIC brut on pouvait consommer 2 fois plus qu’avec le salaire d’un ouvrier de base.
Enfin nous pouvons remarquer qu’en 2017 avec le salaire horaire brut des ouvriers de bases on pouvait consommer 0,2% en moyenne de plus qu’en 2016. Tandis qu’avec le SMIC horaire Brut consommait 0,1% en moyenne de moins qu’en 2016. En moyenne durant ses 11 années , le pouvoir d’achat du SMIC brut et salaire de base des ouvriers pour 1 heure travaillé à baisser . Tandis que le Smic horaire brut a augmenté.

Par ailleurs nous pouvons périodiser cette évolution.
Tout d’abord nous pouvons constater qu’entre 2006 et 2008, le pouvoir d’achat en moyenne chaque année du Smic brut a été divisé par 10 et celui du salaire de base des ouvriers a été lui divisé par 5.
Ensuite nous pouvons remarquer qu’en 2009 par rapport à 2008 les pouvoir d’achat ont été multiplié , par 9 pour le smic horaire brut , par 8 pour le salaire horaire des ouvriers de bases . Pour 1 heure travailler avec le salaire des ouvriers de base on pouvait consommer 1,27 fois plus qu’avec le SMIC brut.
En 2011 pour une heure travailler on consommait moins qu’en 2010 avec 0,1% de moins pour les ouvriers de base contre 0,3% de moins pour le Smic brut. Ainsi avec le smic brut on consommait 3 fois moins de produit qu’avec le salaire des ouvriers de base.
Cependant en 2015 par rapport a 2014 le pouvoir d’achat du smic horaire brut et du salaire des ouvriers de base avait augmenté soit 0,8% et 1,2%. Avec le salaire de base des ouvriers on pouvait consommer 1,5 fois plus qu’avec le SMIC brut pour 1 heure travailler.

Pour conclure de manière générale le smic horaire brut a augmenté, tandis que le pouvoir d’achat a diminué.
Par ailleurs durant de longues périodes le pouvoir d’achat du smic brut était toujours supérieur à celui du salaire des ouvriers de base.

S Arnaudin 15/01/2019 16:19

Éléments de correction
Introduction : il s'agit pour l'Insee en étudiant l'évolution des salaires et de l'indice des prix de comparer l'évolution du pouvoir d'achat du SMIC horaire brut et net et du salaire horaire de base ouvrier.
Vous pouvez retrouver les données de la colonne pouvoir d’achat par le calcul (calculez l'évolution en % du Smic par exemple et comparer à l'évolution des prix en %, vous obtenez les données de la colonne pouvoir d'achat.
Développement :
Bien pour les tendances (générale et périodisation)
Quelques rappels et corrections :
il ne s'agit pas de salaire des ouvriers de base mais de salaire de base des ouvriers
dans le SMIC brut il n'y a pas les impôts mais les cotisations sociales seulement.
Le revenu ne sert pas seulement à consommer mais aussi à l'épargne.
Quand vous écrivez en comparant les évolutions de pouvoir d'achat "on pouvait consommer deux fois plus" § 1 pour 2005 2006 par exemple. 2.6 % de hausse pour l'un et 1.6 % pour l'autre ne signifie pas le double. Ensuite, il s'agit de hausse du pouvoir d'achat. Et la hausse du pouvoir d'achat ne signifie pas que l'on peut consommer deux fois plus.